Fiche pédagogique
Éducation populaire féministe

De quoi parle-t-on ?

Inspirée par Paulo Freire, développée par l’écrivaine afro-américaine bell hooks, et d’autres encore après elle, l’éducation populaire féministe allie deux objectifs :

  1. À l’échelle individuelle, les pédagogies féministes visent le bien-être et l’autonomie des personnes.
  2. À l’échelle collective, elles visent la transformation sociale vers un monde égalitaire.

Ce type de pédagogie nous offre une série d’outils et de méthodes, pour avancer ensemble, transformer nos manières de comprendre le monde et d’agir dans la société.

L’éducation populaire féministe valorise le témoignage, le récit de soi, le partage de l’histoire intime pour nourrir, alimenter, prendre part au collectif. Selon cette méthode, l’expérience est considérée comme une source de savoir : c’est à partir de notre expérience individuelle que nous sommes amené∙es à créer des liens aux autres et des projets collectifs. C’est aussi cette expérience qui nous permet de comprendre comment la société fonctionne.

Quels enjeux pour le logement ?

L’accompagnement et la formation sont des dimensions souvent négligées des projets de logement notamment dans les projets d’habitats collectifs. Il s’agit pourtant d’une dimension indispensable à la construction du projet : elle est nécessaire à la fois pour la composition du groupe d’habitant∙es mais aussi en soutien à la création d’une véritable dynamique collective et participative, pour les habitant∙es, comme pour chaque partie prenante : partenaires publics, associations, bénévoles engagé∙es dans le projet.

    Activité

    Objectifs: Partir des trajectoires individuelles vers le logementet les rattacher aux dynamiques sociales qui déterminent l’organisation du marché du logement.
    Public: groupe d’individu·es, habitant·es ou futur·es habitant·es d’un habitat collectif.
    Matériel : feuilles de papier A3, bics, tableau pour la mise en commun.

    Mise en œuvre :

  • On distribue une feuille de papier à chacun·e des participant·es.
  • Les participant·es dessinent une ligne du temps qui reprend, pour chaque étape, les différents logements dans lesquels il·elle·s ont vécu et leurs motifs de déménagement.
  • En plénière, l’animateur·ice fait un exposé sur les dynamiques à l’œuvre dans l’accès au logement à Bruxelles et inscrit, sur le tableau, les notions liées à ces dynamiques sociales : précarité matérielle/discriminations/violences/cycles de vie/Inadaptation du parc immobilier (cf. Guide pédagogique d’Angela.D, ch.2, 3, 4.).
  • L’exercice collectif est de rattacher les éléments de trajectoires individuelles aux grandes dynamiques sociales exposées.

Pour aller plus loin

  • Fisher Berenice et Mozziconacci Vanina, « Qu’est-ce que la pédagogie féministe ? », Nouvelles Questions Féministes , vol. 37, no. 2, pp. 64-75, 2018.
  • Noémie Emmanuel,Le logement, un droit pour toutes , Étude Vie Féminine, 2016.
  • bell hooks, De la marge au centre , ed. Cambourakis, 2017 ; Apprendre à transgresser, Syllepses, 2019.